Le plan qualité DTE

Il concerne la gestion et le traitement des fiches d’anomalie transmises par les centres agréés à l’issue des sessions d’examen

LE PLAN QUALITE DTE

  • Lors d’une session d’examen, il peut arriver qu’une anomalie soit détectée par les membres de jurys ou le responsable de session.
  • Les fiches d’anomalie peuvent être remplies par un membre du jury (ou les deux) ou par le responsable de session.

Quelques chiffres

24 655 sessions d’examen relatives aux titres professionnels du Ministère du Travail ont été planifiées durant l’année, dont 77% sur le secteur tertiaire, contre 15% pour le BTP et 8% pour l’industrie.
Moins de 3% des 24 655 sessions d’examen annuelles du titre professionnel ont fait l’objet d’un retour par fiche d’anomalie.

Chaque fiche est transmise au centre d’ingénierie sectoriel concerné pour analyse et action corrective si nécessaire.
42% de ces fiches ont permis d’engager une action corrective ayant débouché sur une modification du DTE. D’autres ont suscité une vigilance afin de repérer une éventuelle répétition de la difficulté rencontrée.

Les DTE dont les anomalies ont été corrigées n’apparaîtront pas lors des sessions avant un certain délai. En effet, au-delà des délais de traitement, il convient de rappeler que les DTE sont envoyés aux centres plusieurs mois avant la session. Ce délai incompressible se cumule donc avec le délai de traitement.

Il n’est pas possible pour le moment, pour des raisons techniques, de répondre individuellement à chaque fiche d’anomalie. Chacune des fiches reçues est cependant prise en compte dans le cadre du système qualité, et fait l’objet d’une analyse et d’un traitement appropriés.

Lorsqu’une anomalie n’a pas pu être identifiée et subsiste, une nouvelle fiche peut être émise lors d’une nouvelle session, en s’assurant qu’elle est  cette fois suffisamment explicite pour pouvoir être traitée.

Il s’agit de tout type de non-conformité, qu’elle concerne le DTE organisateur, le DTE jury ou le DTE candidat.  Cette non-conformité entraîne une action corrective visant la modification du DTE.

Une anomalie, pour être prise en compte, doit être « exploitable », c’est-à-dire suffisamment précise ; sans formulation générale du type « des erreurs dans les consignes », ou « des différences de formulation entre le sujet et le corrigé» mais indiquer la nature exacte de la difficulté et la référence précise (n° de page, type de DTE ; candidat, jury ou organisateur)

Afin de mieux identifier l’anomalie, des annotations peuvent être mentionnées dans les pages concernées et jointes à la fiche.

Attention, les dysfonctionnements éventuellement rencontrés au cours de la session ne sont  pas exploitables dans le cadre du plan qualité DTE, comme par exemple :

    • La non-conformité d’un plateau technique
    • Le non-respect des temps prévus par les référentiels
    • Des problèmes d’accès au SI CERES
    • Des questions relatives au déroulé de la session

Envoyer les fiches

Les fiches transmises au centre agréé lors de l’envoi des plis d’examen sont remplies puis scannées et envoyées à l’adresse dte.quali@afpa.fr